Réaménagement du centre-ville

Le projet de réaménagement du centre-ville concerne un périmètre découpé en trois zones : le quartier du Valibout, la zone de l’Hôpital Charcot et le centre historique.

Pourquoi réaménager le centre-ville ?

Garantir le bien vivre ensemble

Ce projet de requalification du centre-ville se veut transversal et participatif, véritablement tourné vers l’humain. Penser la Ville de demain est essentiel si l’on souhaite préserver et améliorer notre qualité de vie. L’enjeu est de garantir notre bien vivre ensemble en travaillant ce nouveau cœur de ville. Une façon pour Plaisir de maintenir sa vitalité et son dynamisme. Nous devons imaginer ensemble et dès maintenant, les vingt prochaines années en continuant à œuvrer dans la proximité, l’écoute et le dialogue pour mieux vivre notre ville.

Une vie harmonieuse en commun

Requalifier le centre-bourg, c’est aussi ressentir l’appartenance à une ville fédératrice, plus ouverte où tous les quartiers communiquent les uns avec les autres. Développer des voies vertes indispensables aux circulations douces (piétons et cycles) est une des solutions que nous pouvons apporter. Vos déplacements en seront ainsi facilités, ce qui permettrait de créer de véritables traits d’union intra et inter-quartiers.

Maintenir un équilibre rural-urbain

Au milieu des années 2000, Plaisir a vu sa population diminuer. Aujourd’hui, le nombre d'habitants se stabilise, mais, si nous voulons garder population et jeunesse, il faut maîtriser le développement urbain par le foncier, anticiper l’avenir pour savoir où nous allons et ne pas subir divers projets immobiliers. Nous engageons donc une requalification urbaine progressive, complète et globale du centre-ville pour dessiner une cité plus attractive avec une densification des commerces de proximité mais aussi plus écologique. Notre ambition est de bâtir sans consommer de nouveaux espaces naturels et agricoles tout en valorisant le potentiel des trames vertes et bleues que sont le Ru Maldroit et l’Aqueduc, et en préservant le patrimoine historique existant.

Où en sommes-nous ?

Alors que la phase de diagnostic touche à sa fin, les orientations d'aménagement ont maintenant été définies et vous ont été présentées lors de la réunion publique du 7 octobre 2019. Retrouvez ci-dessous une synthèse des orientations du projet enrichi par les propositions issues de "l'arbre à idées".

Les orientations du projet

Le constat :

  • Un ru Maldroit très «artificialisé», difficile à entretenir et peu visible par les promeneurs;
  • de nombreux espaces verts non reliés entre eux ;
  • de jolis points de vue, du patrimoine historique et des maisons de village peu valorisés.

Propositions :

  • Un ru partiellement renaturé pour favoriser la biodiversité et des berges réaménagées;
  • le parc de l’Hôtel de Ville, les coulées vertes de l’Aqueduc, du ru et François Mitterrand et les jardins familiaux reliés afin d’offrir, au cœur du centre-ville, une longue promenade, accessible et agréable ;
  • certains espaces verts resteraient privés mais visibles de tous, comme par exemple les jardins familiaux ;
  • des maisons de village, mais également des murs en pierre, à protéger;
  • les points de vue offrant de belles perspectives sur le paysage et les bâtiments remarquables à préserver ;

Le constat :

  • Un espace foncier prochainement libéré par l’hôpital Charcot;
  • un centre-ville fragmenté;
  • des constructions de qualité inégale et parfois éloignées de l’esprit «village».

Propositions :

  • Des identités architecturales respectant chaque secteur du centre-ville;
  • un cœur de village, entre le marché et l’Hôtel de Ville, avec une forte identité rurale;
  • un nouveau quartier sur le secteur Charcot créant un lien entre la gare, les résidences Brigitte, Danièle, le Valibout et le cœur de village ;
  • des petits collectifs dans une ambiance «verte» pour le nouveau quartier.

Le constat :

  • Les voiries peu adaptées aux piétons et aux vélos ; trop de place dédiée à la voiture ;
  • les pistes cyclables encore peu développées.

Propositions :

  • Des aménagements de parkings paysagés en surface, plutôt que le long des trottoirs ou en souterrain ;
  • des liaisons douces plus nombreuses et plus simples à emprunter;
  • de nouvelles rues, dans l’espace libéré par l’hôpital Charcot, pour relier le centre-ville et la gare ;
  • une règlementation du stationnement à repenser afin de garantir la rotation des véhicules et permettre un meilleur accès aux services du centre-ville.

Le constat :

  • Des espaces publics peu qualifiés;
  • une offre complète de services publics mais peu lisible ;
  • des commerces de proximité repliés sur eux-mêmes et éparpillés;
  • un marché trop peu attractif pour attirer les visiteurs.

Propositions :

  • Un cœur de village organisé autour de 3 places : église, Mairie et commerces;
  • une entrée de centre-bourg avec des commerces regroupés, attractifs, visibles et accessibles;
  • un marché redynamisé accueillant des producteurs locaux.

Le mot du maire

Nous engageons cette requalification pour dessiner une ville plus attractive avec davantage de commerces de proximité mais aussi une ville plus écologique. De manière générale, notre ambition est de bâtir sans consommer de nouveaux espaces naturels et agricoles, de valoriser le potentiel de ce qu’on appelle les trames vertes et bleues que sont le Ru et la promenade de l’Aqueduc et de préserver notre patrimoine historique.

Joséphine Kollmannsberger, Maire de Plaisir

Chronologie du projet

Une réflexion sur la requalification urbaine du centre-ville a été lancée, dès 2016. Des études urbaines ont alors été engagées sur les trois secteurs du centre-ville : le quartier du Valibout, la zone de l’hôpital et le centre historique.

Durant l’année 2017, habitants, commerçants, partenaires et élus de la ville ont été sollicités afin de donner leurs avis et préconisations pour créer un centre-ville répondant à leurs attentes. La réflexion s’est articulée autour de quatre axes : l’organisation de la circulation piétonne, vélo, automobile – l’aménagement des espaces publics et paysagers – la mixité sociale et des usages – la redynamisation du commerce.

Pour le secteur Valibout, une étude pré-opérationnelle est lancée en 2018. Elle permet de définir les orientations d’aménagement ainsi que de nous assurer de la faisabilité du projet auprès des différents acteurs (État, bailleur...). Les études pré-opérationnelles du centre-historique et du secteur de l’hôpital sont lancées en 2019 et se déroulent sur une période de deux ans.

Dans le cadre des études pré-opérationnelles, une balade urbaine et un "world café" sont organisés au printemps 2019. Les compte-rendus de ces deux rendez-vous sont à télécharger en bas de cette page.

Les premiers coups de pioches de ce grand chantier de restructuration du centre-ville sont envisagés à l’horizon 2022, une fois le nouveau PLUadopté.





Vos commentaires

Écrire un commentaire

Votre avatar :