Environnement

Une lutte écologique contre les ravageurs

Découvrez les moyens mis en oeuvre pour lutter contre la prolifération des chenilles processionnaires et autres ravageurs.

Publié le

Hiver doux, printemps chaud... Cette année, les conditions climatiques favorables à la prolifération des chenilles processionnaires étaient réunies. Cet insecte, qui se déplace en longue file indienne, provoque d'importantes réactions allergiques. Pour lutter contre la prolifération de ces chenilles et, plus générallement, des ravageurs, la Ville de Plaisir utilise désormais des moyens écologiques :

  • Des pièges à phéromones sélectifs protègent le patrimoine végétal menacé. Deux fois par saison, les services techniques renouvellent les phéromones contenus dans les pièges.
  • Au sein des espaces verts, la Ville diversifie au maximum les essences de plantes, et d’arbres en particulier, pour limiter les risques d’attaques violentes de ravageurs. 
  • Afin de favoriser la présence régulière des ennemis des ravageurs (mésanges, faucon crécerelle, chiroptères, insectes...) la ville maintient les arbres morts en dehors des lieux de promenade, pratique le fauchage raisonné et installe des hôtels à insectes.
  • Une vingtaine de nichoirs vont être installés afin d'aider les oiseaux à s'installer à proximité des nids de ravageurs.

La saviez-vous ? Durant le printemps et l'été, une seule mésange peut consommer jusqu'à 500 chenilles par jour !